4.10.2021, 9:05

AMAG Group SA s’engage aux côtés de Synhelion

Le groupe AMAG a défini une stratégie climatique claire et a pour objectif de fonctionner de manière climatiquement neutre d’ici 2025. Un fonds consacré au climat et à l’innovation soutient désormais les initiatives et les start-ups qui contribuent à la décarbonisation. Aujourd’hui marque le premier engagement d’AMAG Group SA qui s’associe à Synhelion, une société dérivée de l’EPFZ.

Pour les voitures de tourisme, l’avenir est résolument électrique. Tout le monde est d’accord avec ce fait. Aujourd’hui, presque tous les grands constructeurs automobiles misent sur les véhicules électriques à batterie pour réduire les émissions de CO2. De nombreux nouveaux modèles feront leur entrée sur le marché dans les années à venir. Cette année, AMAG Import SA et des partenaires commerciaux autorisés lancent huit nouveaux BEV et sept nouveaux PHEV. L’entreprise vise une part de marché de 50% dans les véhicules rechargeables d’ici 2025 et de plus de 70% d’ici 2030.

Toutefois, il existe d’autres modes de transport et un nombre non négligeable de voitures dont les émissions de CO2 peuvent être également réduites. Sans oublier les quelques 200 000 véhicules anciens que leurs propriétaires souhaitent continuer d’utiliser.


Pour ces véhicules, une solution serait d’avoir recours à des carburants synthétiques produits à partir de CO2 en utilisant des énergies renouvelables.

Le soleil pour la production de combustibles solaires

La start-up suisse Synhelion, société dérivée de l’EPFZ, a développé une solution intéressante exploitant la chaleur solaire à la place de l’électricité solaire. Des «combustibles solaires» sont fabriqués à partir de la chaleur solaire, qui active un réacteur thermochimique. Dans le réacteur, le dioxyde de carbone et l’eau sont convertis en gaz de synthèse, puis transformés en carburants liquides, tels que de l’essence ou du diesel solaire. Les régions ensoleillées présentent des conditions idéales pour fabriquer des carburant solaires, notamment les déserts et les régions semi-arides où le rayonnement solaire est puissant. La chaleur solaire produite pendant le jour peut être accumulée à l’aide d’accumulateurs thermiques peu coûteux pour ensuite pouvoir fabriquer des carburants 24 heures sur 24. Cette possibilité d’accumulation rend les systèmes de carburant solaires autonomes et indépendants des réseaux, ce qui permet de les déployer rapidement et à grande échelle. Les coûts de production de carburant peuvent être considérablement réduits grâce à des économies d’échelle correspondantes.

Actuellement, les carburants solaires et le e-carburants ne sont pas commercialisés.

Sise à Lugano, Synhelion SA développe des technologies solaires modernes visant à réduire les émissions de CO2 partout dans le monde. L’entreprise a été fondée en 2016 afin de commercialiser des carburants solaires. Une première installation pilote a été mise en service en 2019 sur le toit de l’EPFZ. Une autre installation de taille industrielle sera construite en 2022 et opérationnelle en 2023.

Premier investissement issu du nouveau fonds AMAG consacré au climat et à l’innovation

Le groupe AMAG a à présent posé ses jalons et présenté sa stratégie climatique: réduire, éliminer et, si nécessaire, compenser. AMAG entend ainsi atteindre la neutralité carbone d’ici 2025. En outre, AMAG a pour ambition d’atteindre une empreinte écologique neutre, conformément à l’objectif de zéro émission nette, d’ici 2040. Dès maintenant, un fonds consacré au climat et à l’innovation soutient désormais les initiatives et les start-ups qui contribuent à la décarbonisation.

Un premier investissement a été réalisé chez Synhelion. AMAG Group SA et Synhelion SA se sont mis d’accord.

Helmut Ruhl, CEO d’AMAG: «Même si l’avenir de l’automobile sera majoritairement électrique, il est primordial de trouver des solutions climatiquement neutres pour les véhicules déjà existants. Nous le devons également à notre patrimoine, les véhicules classiques. La start-up suisse Synhelion a trouvé un moyen intéressant de fabriquer des carburants à partir de l’énergie solaire, qui peuvent ensuite être utilisés dans les moteurs à combustion classiques. S’il est possible de produire ces carburants en grandes quantités à des prix abordables, cela pourrait être une solution pour plusieurs modes de transport. Nous misons sur les technologies, l’innovation et l’entrepreneuriat pour contribuer à l’atteinte des objectifs climatiques en Suisse.»

Gianluca Ambrosetti, CEO et cofondateur de Synhelion: «Nos carburants solaires pourront remplacer les carburants fossiles et contribuer significativement à la décarbonisation du trafic. Pour réduire rapidement les émissions de CO2 liées au trafic automobile, il convient d’adopter différentes approches. Nos technologies sont des solutions à la fois économiques, efficaces et rapidement évolutives, en particulier pour les véhicules existants et le secteur des trajets longue distance. Avec AMAG, nous sommes heureux d’avoir à nos côtés un nouveau puissant partenaire pour atteindre nos objectifs de mobilité neutre en CO2.

Image (de gauche à droite) : Dr Philipp Furler, CO-CEO et fondateur de Synhelion SA, Dr Gianluca Ambrosetti, CO-CEO et fondateur de Synhelion SA, Helmut Ruhl, CEO du groupe AMAG AG lors de la signature du contrat au Swiss Classic World, Lucerne.

Share this: